• Thanks for stopping by. Logging in to a registered account will remove all generic ads. Please reach out with any questions or concerns.

Les Forces armées canadiennes réduisent le recrutement à cause de la pandémie

OceanBonfire

Sr. Member
Reaction score
54
Points
330
Hyz2X3i.png

L’intérêt pour les Forces armées canadiennes connaît une hausse depuis le début de la pandémie de COVID-19, mais les nouveaux membres sont acceptés en nombre réduit en raison des restrictions sanitaires.
"On a vu une augmentation [du] nombre de personnes qui ont envie de postuler auprès des Forces", affirme le capitaine de vaisseau Pascal Belhumeur, commandant du Groupe du recrutement des Forces armées canadiennes.

Au cours d’une année normale, les Forces armées reçoivent environ 29 000 candidatures du mois de mars au mois de décembre. L’an dernier, ce chiffre est passé à environ 40 000 pour la même période.

"La capacité d’enrôler est reliée à la capacité d’entraînement", explique cependant Pascal Belhumeur.

En mars 2020, les Forces armées ont suspendu les entraînements pour une période de trois mois. Lorsque les centres d’entraînement ont rouvert, leur capacité était grandement diminuée, afin d’assurer le respect des directives de la santé publique concernant la COVID-19.

L’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, forme en temps normal plus de 5000 recrues par année. Or, entre le 1er avril et le 31 décembre 2020, seules 1085 recrues ont été enrôlées, contre 3800 au total pendant l'année fiscale 2019-2020.

Il note que les Forces armées canadiennes ont dû adopter un modèle décentralisé pour augmenter leur capacité de formation des recrues en temps de pandémie. Pour ce faire, toutes les branches militaires ont dû prêter main-forte, ajoute M. Belhumeur.

Avec les informations d’Abdoulaye Cissoko

 

AceBlackFlame

New Member
Reaction score
0
Points
110
Espérons que le recrutement pourra rouler à plein régime bientôt. Les unités eux n'ont pas arrêté de se vider.
 
Top